Historique

Hamaskaïne est une association culturelle et éducative fondée par Lévon Chanth en 1928 au Caire (Egypte).

Lévon Chanth, pédagogue et écrivain, est président du Parlement durant la première République d’Arménie (en 1919).

En 1921, suite à la soviétisation de l’Arménie il est contraint de quitter son pays. Après un bref séjour à Marseille en 1928, il s’installe au Caire où il fonde l’association culturelle Hamaskaïne avec un groupe d’intellectuels dont Nicol Arpalian et Hamo Ohandjanian.

En 1930, Lévon Chanth quitte définitivement le Caire pour Beyrouth où il crée avec Nicol Arpalian et Hamo Ohandjanian le fameux « Djemaran » (établissement scolaire arménien), prestigieux aîné de notre école, pépinière d’intellectuels et d’artistes.

Visionnaire, Lévon Chanth voulait doter la diaspora arménienne, dispersée aux quatre coins de monde, d’une structure permettant la transmission de la langue et de la culture arménienne aux nouvelles générations.

Bravant le scepticisme de ses contemporains, il multiplia conférences et rencontres afin de diffuser ses idées, et de réunir les fonds nécessaires à la construction du « Djemaran » de Beyrouth. Ce qui fut fait en 1930.

Aujourd’hui, la grande famille Hamaskaïne poursuit l’entreprise de Lévon Chanth.L’association culturelle Hamaskaïne est représentée dans toute la diaspora (une quinzaine de pays) à travers ses imprimeries, ses conservatoires, ses troupes de danse et de théâtre…et ses écoles dont la dernière née à Marseille.

L’école Hamaskaïne de Marseille est à ce jour, la seule école quotidienne en France, à proposer un enseignement de la langue arménienne, de la maternelle au lycée.

L’école Hamaskaïne de Marseille a été créée en 1980, sur la base d’un enseignement franco-arménien (langue, civilisation, histoire, littérature) traversant l’ensemble de la scolarité. Elle a démarré avec une classe de maternelle de 4 élèves (!), sous le regard attentif, et parfois interrogatif, des communautés arméniennes, proches et lointaines.

En se développant d’année en année, la maternelle s’est enrichie du primaire, puis du secondaire, en 1987. L’ensemble des cycles a été constitué en 1993, délivrant sa première promotion de bacheliers en juillet 1994.

Face aux impératifs de son évolution, Hamaskaïne s’est donné les moyens de franchir une étape devenue impérative : la construction d’un nouvel édifice scolaire. Grâce à un travail soutenu auprès de la Municipalité, celle-ci a mis à la disposition de l’Ecole un terrain jouxtant ses locaux, clef de voûte de la construction. L’engagement conjoint des collectivités territoriales et de la communauté ont permis le démarrage des travaux en septembre 2002.

Dès septembre 2003 un bâtiment flambant neuf permettait l’accueil des élèves dans des conditions optimales.

L’inauguration officielle s’est faite le 8 novembre 2003 en présence du président du Comité Central de Hamaskaïne, Monsieur Meguerditch Meguerditchian, des représentants de l’ensemble des collectivités territoriales, Messieurs Jean-Claude Gaudin, Sénateur Maire de la Ville de Marseille, Michel Vauzelle, président du Conseil Régional, et Jean-Noël Guérini, président du Conseil Général. Ainsi que de nombreux élus et personnalités, représentants d’associations arméniennes, sympathisants, familles, élèves et anciens élèves : en tout, 1200 personnes réunies pour cet évènement.

Les locaux du lycée ont fait, quant à eux, l’objet d’une inauguration officielle, le 4 février 2005, par le président du Conseil Régional, Monsieur Michel Vauzelle.

La dernière tranche de travaux, concernant le primaire, a démarré en janvier 2007, grâce à un don privé. Elle sera terminée au début du troisième trimestre 2007.